Conseils

Pourquoi préférer une chaudière murale à gaz ?

Lorsque vous choisissez votre équipement de chauffage, il est essentiel de vous décider en fonction de quelques critères bien précis tels que le type de chauffage installé, la taille de votre maison, les spécificités du bâtiment, le besoin en eau chaude, le raccordement pour la fourniture en gaz de ville.

Idéale pour concilier gain de place et performance, la chaudière murale à gaz se fait toute petite et vous offre un pouvoir de chauffe très confortable, avec une puissance qui va de 8 à 65kW.

Facilement dissimulable dans un placard, cette chaudière compacte est également très pratique et simple à prendre en main. Vous réglez  les paramètres de fonctionnement selon vos besoins et vos envies. Quel est le fonctionnement d’une chaudière murale ?

Tout d’abord, notez qu’il existe plusieurs types de chaudière murale à gaz. Vous pouvez opter pour un modèle qui ne gère que le chauffage, un autre pour le chauffage et la production d’eau chaude, ou encore un modèle de chaudière murale à condensation.

Compactes et pratiques, les chaudières murales à gaz classiques fonctionnent très simplement. L’eau est chauffée de manière instantanée grâce au gaz prélevé. Vous vous assurez d’une production de chaleur illimitée !

Si vous optez plutôt pour une chaudière murale gaz à condensation, vous vous offrez un confort thermique supérieur, faites des économies et réduisez les émissions de gaz polluants, grâce à un système de récupération et de recyclage des fumées émises.

Chaudière au sol ou chaudière murale ?

Remplacement d’une chaudière à Staffelfelden

Premièrement, il faut chasser les idées reçues. Non la chaudière murale n’est pas moins puissante et moins performante que la chaudière sol. Cette idée à tendance à être propagée car on pense que plus la chaudière est grosse et lourde, plus elle est robuste et performante.

Or, la qualité, la longévité et les performances d’une chaudière ne dépendent pas de son emplacement. Aujourd’hui vous pouvez trouver des chaudières murales aussi puissantes que des chaudières au sol. En effet, les fabricants sont capables de créer des chaudières à très haut rendement, dans 44 cm de large !

Quelle est donc la différence entre une chaudière murale et une chaudière sol ? Laquelle choisir ? Il n’y a pas de différences à proprement parler en termes de rendement ou de prouesses techniques. Le choix se fera selon que :

Si vous possédez déjà une chaudière au sol et que son emplacement vous convient, alors vous avez tout intérêt à reprendre une chaudière sol. Cela vous coûtera moins cher (car vous n’aurez pas de frais supplémentaires pour le déplacement) et la chaudière sera raccordée aux mêmes tuyaux.

Si vous avez peu de place, alors la chaudière murale sera plus adaptée. Peu encombrante, elle pourra se glisser facilement dans une cuisine, un placard ou une buanderie.

Si vous avez un petit budget, la chaudière murale est un peu moins chère à l’achat.

Les chaudières fioul sont en général au sol vous n’avez donc pas d’autre choix, sauf si vous souhaitez remplacer votre chaudière et utiliser une autre source d’énergie.

Si vous êtes une famille nombreuse et que vous disposez de plusieurs salles de bain, votre choix pourra se porter vers une chaudière au sol. En effet, les chaudières sol peuvent intégrer des ballons pouvant contenir jusqu’à 150 litres et offrent un gros débit d’eau chaude.

Pour conclure, il faut donc retenir que l’emplacement de votre chaudière (sol ou mural) n’aura pas d’influence sur la qualité ou la performance de votre système de chauffage. L’important est d’avoir une chaudière bien dimensionnée et adaptée à vos besoins.

Installation d’un adoucisseur à Berentzwiller

Pose d'un adoucisseur

Vous êtes convaincus des bienfaits d’une eau douce et vous êtes à la recherche d’un équipement pour adoucir votre eau ? Vous êtes sur le point de vous équiper d’un adoucisseur et vous vous interrogez sur ce qu’est la régénération chronologique ou la régénération volumétrique d’un adoucisseur ? Découvrez la différence entre un adoucisseur d’eau à régénération volumétrique et un adoucisseur d’eau à régénération chronométrique, un critère important dont il faut tenir compte dans le choix de votre équipement.

 

L’adoucisseur est installé au point d’arrivée d’eau du logement afin de « filtrer » l’eau calcaire pour obtenir de l’eau adoucie. L’intérêt de s’équiper d’un adoucisseur est donc de pouvoir bénéficier de tous les bienfaits et du confort d’une eau douce et de qualité.

Le fonctionnement de l’adoucisseur est assez simple. Il est composé de deux réservoirs : un bac de résine dite « échangeuse d’ions » et un bac de sel. Lors du passage de l’eau dans l’adoucisseur, la résine va capter les ions de calcium et de magnésium de l’eau, qui sont responsables du calcaire, pour les remplacer par des ions de sodium. C’est ce qu’on appelle l’échange ionique.

Après un certain volume d’eau filtrée, la résine a cédé tous ses ions de sodium, elle arrive à saturation de calcium et magnésium : ce volume maximum d’eau filtrée est appelé la capacité de l’adoucisseur. Elle est calculée selon le nombre de mètres cubes de l’adoucisseur et selon la dureté de l’eau. Ainsi, lorsque la capacité maximale est atteinte, la résine a besoin de se recharger en ions de sodium, présents dans le réservoir à sel : c’est la régénération.

Les deux types de programmateurs de régénérations :

La fréquence de la régénération d’un adoucisseur peut être programmée de deux manières selon le type d’équipements :

– Chronométrique ou Chronologique : régénération de la résine à intervalles de temps réguliers

– Volumétrique : régénération de la résine en fonction de l’eau consommée

Le programmateur de régénérations chronologique :

Un adoucisseur d’eau à programmateur chronologique effectuera les régénérations à intervalles de temps réguliers, tous les 2 ou 3 jours par exemple. Ainsi, la résine de l’adoucisseur est régénérée en fonction du temps, sans savoir si elle est saturée en calcium magnésium et donc sans savoir si cela est véritablement nécessaire.

Le programmateur de régénérations volumétrique :

Un adoucisseur d’eau à programmateur volumétrique, quant à lui, tient compte du volume d’eau consommé et passé dans la résine pour effectuer une régénération. Ainsi, il effectue la régénération lorsque vous avez atteint le volume de consigne, c’est-à-dire le volume d’eau maximum que votre adoucisseur peut filtrer entre deux régénérations. L’adoucisseur volumétrique s’adapte donc à votre consommation et effectue la régénération lorsque cela est véritablement nécessaire. C’est ce type d’adoucisseur qui est le plus utilisé aujourd’hui.